cultiver tous les plaisirs

Cultiver tous les plaisirs

Quotidien mouvementé, et si vous faisiez le choix de cultiver tous les plaisirs!

 

Moi j’aime pas ça!

 

Une amie chère à mon cœur me disait il y a quelques jours ” nan mais sans rire, en 2020, quelqu’un a lancé une partie de Jumanji c’est pas possible autrement!” C’est vrai que…

En ce moment, si je n’y prête pas attention, je peux vite avoir la sensation d’être une boxeuse sur le ring. De prendre un premier uppercut, de me relever. Puis un second, de me relever de nouveau, mais en mobilisant plus d’efforts. Un troisième et je recommence, je me relève de plus en plus difficilement! Attendant que la pluie de coups s’arrête ou que quelqu’un siffle la fin du combat! C’est dur! D’autant plus que cela donne le sentiment de ne pas avoir la main sur ce qui arrive.

Et puis sophro oblige: réalité objective, renforcement du positif… Et hop! Je fais le choix de regarder les choses d’une autre façon, sous un autre angle. Non pas que je fasse l’autruche et que je refuse de voir ce qui est difficile ( même si, je l’avoue, dès fois, c’est quand même tentant!).
Juste de changer d’angle! Elargir le champs de vision!
Parce que dans ce quotidien, même mouvementé, la vie est riche de plaisirs, de beauté et de poésie. JE FAIS LE CHOIX de nourrir cette partie là de ma vie: de cultiver tous les plaisirs.

 


« Un vieux chef racontait à son petit-enfant :

Un combat a lieu tous les jours à l’intérieur de moi, un combat terrible entre deux loups :

L’un est ténébreux : regret, tristesse, solitude, fermeture, avidité, arrogance, suspicion, apitoiement sur soi-même, distance, colère, envie, culpabilité, ressentiment, égoïsme, complexes, mensonges, vanité, fausse fierté, ego, infériorité, compétition, orgueil…

L’autre est lumineux : il est paix, joie, amour, chaleur, douceur, espoir, partage, sérénité, humilité, confiance, gentillesse, bienveillance, générosité, vérité, simplicité, bonté, présence, empathie, compassion…

Le même combat a lieu en toi-même, et à l’intérieur de tout le monde.

L’enfant demanda au bout d’un moment : quel est le loup qui gagne ?

Le vieil homme lui répondit : celui que l’on nourrit.»

Conte Cherokee


Sur pilote automatique

 

Combien de fois cela vous arrive de vous demander par quel chemin êtes vous passé pour rentrer chez vous? La fatigue, le stress, les habitudes… Vous voici installé.e sur pilote automatique, pleinement disponible à votre monologue intérieur.

Ce pilote automatique est très utile. Il vous permet de vous économiser. Il sélectionne pour vous les informations jugées importantes.
En revanche ce filtre à un inconvénient, c’est que pour lui, les choses importantes sont essentiellement celles qui viennent confirmer ce que vous pensez déjà.
Un peu comme les cookies sur internet qui vous montrent des publicités ciblées en fonction de ce que vous avez déjà réalisé comme recherches.

Les deux principales conséquences dommageables:

  • lorsque cet état est très présent, il réduit votre disponibilité à la nouveauté. Vous vous retrouvez ainsi dans une sorte de vase clos, de plus en plus déconnecté.e des autres.
  • quand vous vivez une période difficile, morose, votre perception du quotidien sera renforcée en ce sens. Ainsi, les événements moroses et difficiles seront ceux que vous percevrez le plus. Et vous voilà entré dans un cercle vicieux et inconfortable.

 

Lumière sur

 

Bonne nouvelle!

La réciproque est vraie! Vous pouvez aussi faire le choix de mettre en lumière ce qui va bien, ce qui vous fait plaisir. Y compris dans votre quotidien. Y compris des tous petits plaisirs!
Un cercle, vertueux cette fois, s’installe, et c’est toute la dynamique de votre quotidien qui bouge.

Cette notion de plaisirs simples me fait souvent penser au film Amélie Poulain. Un film qui pour moi fait écho à ce qui m’anime au plus profond.

Sans doute aussi parce que, pour moi,  sa musique est fortement associée à l’adolescence, aux camps de théâtre où j’étais bercée par ces morceaux joués à l’accordéon autour du feu de camps: madeleine de Proust.

Les toutes petites choses peuvent être source de grands plaisirs, de grands bonheurs! Il y a quelque chose d’enfantin dans ces plaisirs là.
Poser un regard d’enfant, pour un adulte, cela demande une attention particulière au quotidien, aux ressentis. La sophro c’est de la rééducation pour les enfants qui s’ignorent où qui se sont oubliés.

 

 

3 kiffs par jour

 

Le bonheur, ça se cultive.
Pourquoi pas vous interroger chaque jour sur 3 moments qui ont été source de plaisir pour vous dans votre journée. Cela peut-être des toutes petites choses: prendre un bain, vous offrir un moment de lecture, cuisiner en famille, jouer avec votre enfant, profiter d’un rayon de soleil.
Ainsi, progressivement, vous changerez les paramètres de votre pilote automatique pour être plus disponible à ce qui va bien, à ce qui vous fait du bien. Et si c’est difficile pour vous là, maintenant, c’est ok. Vous pouvez laisser cet exercice de côté et y revenir le lendemain ou le surlendemain. Accepter que cela puisse être difficile, être ok avec ça, ne serait-ce pas déjà un moment agréable?
Vous avez besoin d’un petit coup de pouce? Je vous accompagne avec plaisir.

Alors et vous, qu’est ce qui vous fait plaisir? Pouvez-vous identifier une chose toute simple, source d’un plaisir profond?
Je serai ravie de vous lire.

Marie