Marie Lecuyer sophrologue ateliers affirmation de soi

L’affirmation de soi

C’est quoi ?

 

C’est la capacité d’exprimer ses émotions, ses pensées et ses opinions de même que de défendre ses droits tout en respectant ceux des autres, ceci de façon directe, honnête et appropriée.

Quand l’estime de soi est faible, il n’est pas toujours simple d’adopter ce type de comportement, par peur du conflit, peur de déplaire, peur de ne pas être légitime

Mais alors, si le comportement n’est pas affirmatif, il est quoi ?

 

Affirmatif ou pas ?

 

Le comportement affirmatif se distingue de 3 autres types de comportements que sont :

  • Le comportement passif. À l’inverse du comportement affirmatif , c’est l’incapacité à exprimer ses émotions, ses désirs et ses opinions ou de le faire de façon indirecte, inappropriée ou au détriment de ses propres droits.

 

  • Le comportement agressif se manifeste par l’expression de ses émotions, de ses désirs et de ses opinions ainsi que par la défense de ses droits mais parfois au détriment des droits des autres et ceci de façon le plus souvent directe mais presque toujours inappropriée.

 

  • Le comportement manipulateur se caractérise, quant à lui, par l’expression de ses émotions, de ses désirs et de ses opinions dans le but de défendre ses droits et de satisfaire ses besoins, mais de toujours façon indirecte et souvent malhonnête et ceci au détriment fréquent des droits des autres.

 

A quoi ça sert ?

 

Le comportement affirmatif ou assertif, améliore le respect de soi, la confiance en soi et le respect des autres face à soi. Adopter ce type de comportement permet de se sentir davantage honnête, respecté et améliore l’estime de soi.
Ses propres limites mieux respectées, il est plus rare de se sentir exploité(e). La rancœur ne s’accumule plus au risque d’agir comme une cocotte-minute !

C’est aussi une façon d’obtenir ce que l’on désire de façon efficace.


Celui qui croit que les autres doivent deviner ses désirs risque fort d’être déçu.

Dans la vie quotidienne, ses applications concrètes sont multiples. Voici les plus fréquentes :

  • Faire des demandes
  • Refuser une demande
  • Exprimer des sentiments et de l’affection
  • Formuler une critique ou exprimer de la colère
  • Faire face à une critique ou à la colère des autres
  • Mettre un terme à un conflit

 

Pour ma part, je dirais que l’affirmation de soi permet de se sentir à sa place. En séance, j’évoque souvent les cadres dans lesquels on se glisse ou l’on se laisse assigner. Parfois (souvent) loin de nous convenir, ces cadres sont inadaptés à la personne que l’on est : trop petits, trop rigides, pas à la bonne place… Et l’on ne se sent pas toujours légitime de réinterroger ce cadre. Pire encore, remettre en cause ce cadre expose parfois à la désapprobation qui peut être perçue comme plus douloureuse que le cadre lui-même.


Le besoin d’approbation n’est pas compatible avec le besoin d’affirmation.

Et la sophro ?

 

Cette compétence est le fruit d’un patient apprentissage. Bonne nouvelle : c’est comme le vélo, ça s’apprend !


Avec la pratique, la sophro permet de définir plus clairement ses sensations, ses émotions et donc de développer cette disponibilité à soi-même et à tout ce qui nous constitue. Et surtout d’être ok avec ça !

En se débarrassant progressivement de ses jugements et en expérimentant la bienveillance envers soi, il devient alors plus facile de s’autoriser à prendre sa place et à se sentir légitime à le faire.
L’assertivité deviendra alors un outil pour affirmer pleinement cette place au quotidien.

Alors, comme écrit plus haut, en pratiquant ce comportement affirmatif régulièrement, l’estime de soi s’en trouvera renforcée, le besoin d’approbation deviendra (largement) secondaire et il sera plus confortable de s’affirmer.

Ainsi s’enclenche un cercle vertueux qui, au-delà de l’amélioration du rapport à soi, permettra d’enrichir des relations authentiques et riches avec les autres.

Alors ??? On s’y met ?!

Vous voulez expérimenter l’assertivité de façon ludique? Je vous propose un cycle de 3 ateliers sur ce thème, juste ici.

A bientôt,
Marie