fbpx
le sentiment de légitimité

Le sentiment de légitimité

En finir avec le syndrome d’imposture pour se sentir (enfin) légitime. Mais ça veut dire quoi se sentir légitime ?

 

Pas une mais des légitimités

 

Je ne sollicite pas a même légitimité quand je dis :

  • « Je constate que les doutes autour de sa légitimité sont nombreux et courants. »
  • « 65% des dirigeantes affirment régulièrement s’auto censurer de peur de dire une bêtise. »
  • « En étant sophrologue, je connais l’impact de la posture sur le sentiment de légitimité et la confiance en soi. »

En effet, il existe plusieurs types de légitimité dans lesquelles vous pouvez aller piocher selon les situations. Elles reposent sur :

1/ Votre expérience (pro, perso…)

2/ Votre expertise/ vos compétences

3/ Votre fonction/ votre statut

Quand vous mettez votre légitimité en doute, de quelle légitimité est-il question ? Vous référez-vous au bon type de légitimité ? Surestimez-vous la valeur de l’une ou l’autre de ces légitimités ?

 

Postures

 

Ceux que j’accompagne l’entendent régulièrement : la posture a un vrai impact sur la façon dont vous vous percevez, y compris au niveau de votre légitimité.

Se sentir légitime, c’est oser prendre toute sa place et cela passe aussi (pour ne pas dire surtout !) par le corps. Vous pouvez opter pour des postures dites d’ouvertures, bien ancrées. Vous vous sentirez plus légitime et vous enverrez le message que vous êtes confiante et digne de confiance à votre interlocuteur par le biais de la communication non verbale.

Vous doutez encore ? Jetez un œil au TedX de Amy Cuddy, vous découvrirez l’impact physiologique de la posture.

 

Effet Dunning Krugger

 

Il s’agit d’un biais cognitif basé sur la surconfiance en ses compétences.

Moins la personne possède de compétences, moins elle est à même de savoir qu’elle est ignorante.
En effet, si on ne connait rien d’un sujet, comment savoir qu’il reste encore beaucoup à apprendre ?

A l’inverse, quelqu’un de très compétent aura une meilleure vision de l’étendue des connaissances que nécessite ce même sujet et sera plus consciente qu’elle est loin de le maîtriser entièrement.

En bref, les personnes incompétentes n’ont pas les compétences requises pour réaliser qu’elles le sont !

Ah ! On se sent mieux avec son syndrome de l’imposteur tout de suite !!!

 

Et la sophro dans tout ça ?

 

Elle permet de:

  • Renforcer son objectivité : accueillir les choses comme elles sont (sans jugement) et pas comme on a l’habitude de les percevoir.
  • Développer la bienveillance envers soi (et les autres) : s’accorder de la douceur et de la compréhension.
  • Réinterroger sa posture : expérimenter des postures d’ouverture et leur impact sur nos ressentis.
  • Gagner en confiance : mieux se connaître, mieux identifier ses ressources et ses capacités pour mieux se faire confiance.
  • Nourrir le positif : renforcer ce qui va bien, se nourrir de ce qui est positif/ structurant pour vous, apprendre aussi à valoriser vos réussites.
  • Et encore bien d’autres choses.

 

Et vous, vous en êtes où avec votre sentiment de légitimité ?

Besoin d’un coup de pouce afin de changer de regard puis de posture pour un quotidien plus heureux seul ET avec les autres ? Je serai ravie d’échanger avec vous pour voir si et comment mon approche dynamique et réjouissante de la sophrologie peut vous accompagner dans ce cheminement.

A bientôt,

 

Marie