femme qui tend la main

Accueillir ses qualités et ses défauts

Je vous propose une série d’articles comme autant de pistes à explorer pour renforcer l’estime de soi. Aujourd’hui, il s’agit d’accueillir ses qualités et ses défauts.

 

Accueillir ses défauts

 

En premier lieu, j’aborde les défauts parce que je suis sûre qu’il est bien plus facile pour vous de lister vos défauts que vos qualités ! Je me trompe ?
Il est intéressant de poser un regard objectif et bienveillant sur ses défauts. Non pas pour se lancer dans une longue session d’autoflagellation. Mais pour repérer ce qu’il est possible de mettre en place pour évoluer (si l’on en ressent le besoin).
Pour rappel, vous êtes vivant ! Et donc par définition, vous êtes en mouvement, en perpétuelle évolution.

 

Exemple

 

Prenons l’exemple de la timidité, et admettonss qu’elle soit vécue comme un défaut. Il est possible de repérer les conséquences concrètes que cela peut avoir sur son quotidien.

Rougir quand je m’exprime.

Ne pas oser prendre la parole en public.

Et ne pas faire pas de rencontre.

 …

Ok. Si un ami vous faisait part de cela, est-ce que votre réponse serait « oui bah, c’est certain que t’es nul à ce niveau-là ! Tu n’y arriveras jamais ! »
Non ?!
Alors faites la même chose pour vous-même ! Accueillez cela avec bienveillance.
Ensuite, il sera possible de voir quelles actions concrètes peuvent être mises en place pour (re)trouver davantage de confort.

 Je peux prendre des cours de prise de parole.

J’ essaye de m’exprimer devant 1 personne pour commencer.

(au hasard) Je peux aussi faire de la sophro pour connaître des outils qui m’apaisent.

 …

 

Apprécier ses qualités

 

Accueillez vos qualités ! Nommez-les ! Valorisez-les !
Prenez l’habitude de mettre la lumière sur vos qualités et vos talents, plutôt que sur ce que vous étiquetez comme étant des défauts.
Il ne s’agit pas de se rouler dedans ou de s’endormir sur ses lauriers. Ni d’être arrogeant. Mais plutôt de porter un juste regard sur soi-même.
Vous êtes le premier humain dont vous avez la charge. Douceur, bienveillance, et encouragements sont toujours de mise! Et c’est là, une des clefs d’une estime de soi solide.

 

Vous êtes complexes.

 

Aussi, il est préférable de savoir que vous avez fondamentalement de la valeur, quelles que soient vos difficultés dans tel ou tel domaine. Plutôt que de vous enfermer dans des jugements sur vous-même, réservez vos appréciations aux situations, aux événements, aux comportements.

” Je ne t’aime pas quand tu fais ça” vs ” Je n’aime pas ce que tu fais, je préférerais que tu fasses comme ceci…“.

Il ne s’agit pas de ne jamais se remettre en question. Une juste remise en question est un indicateur d’une bonne estime de soi.
Mais plus, de ne pas vous juger dans une globalité figée (et figeante). C’est ainsi que vous pourrez préserver l’estime de soi.
Tout n’est pas tout blanc ou tout noir ! La nuance est votre meilleure amie (après vous-même évidemment !).

 

Et la sophro dans tout ça ?

 

La sophrologie permet d’apprendre à mieux se connaître et de porter progressivement un regard plus juste sur soi, ses qualités et ses défauts. Et ainsi, d’accueillir avec objectivité et bienveillance ces différents éléments qui font partie de vous (sans vous définir pour autant).
Et surtout, surtout, la sophro nous apprend à entrer en amitié avec soi-même.
Pas mal non ?!

Cet article cous a plus ? Vous souhaitez découvrir les autres articles de la série « renforcer l’estime de soi » ? C’est par ici:

1/7 : Bienveillance et douceur

2/7 : Lever les jugements

3/7 : S’alléger de la culpabilité

4/7 : En finir avec la comparaison