Marie Lecuyer - sophrologue- Article sur son rapport au temps

Le temps

« Je n’ai pas le temps ». « J’ai l’impression de courir en permanence. » « Je n’ai pas de temps pour moi. »

 

Le rapport au temps n’est pas toujours facile, pas toujours agréable.  

 

365 jours, 8760 heures.

 

Que comptez vous faire de cette année qui commence ?

Que comptez vous faire de votre temps ?

Le temps est sans doute l’une de nos ressources les plus précieuses. Sa préservation fait aussi partie des besoins fondamentaux de chaque être humain. Pourtant, souvent, il semble nous glisser entre les doigts.

Parfois, le quotidien peut ressembler à une course sans fin. Quand on y réfléchit quelques instants, c’est intéressant ! Qu’est-ce qui fait que l’on se sent dépossédé de son propre temps ?

Dans l’absolu, il est pourtant possible de choisir comment remplir (ou pas) le temps dont nous disposons, plutôt que de le subir. Non ?

Une année n’est que la succession de 365 journées. À vrai dire, l’existence toute entière est la succession de ce que vous faites de votre quotidien.

 

Au cœur de son temps

 

En ce début d’année, il peut être intéressant de se poser la question de ce que l’on vit dans son quotidien. Et de voir comment on se sent avec ça ?

Il est possible de remettre ce qui compte vraiment pour soi au cœur de son temps.

Choisir de faire vivre ce qui compte pour soi contribue à nourrir l’estime de soi et renforce l’affirmation de soi.

Vous pouvez, par exemple, vous intéresser à ce dont vous avez besoin pour vous épanouir dans votre quotidien.

Ensuite, repérez les stratégies, les actions concrètes, que vous pouvez mettre en place au quotidien pour nourrir ses besoins importants pour vous.

Ces petites actions quotidiennes, constantes et positives permettent de donner plus de sens à son temps, et de se sentir plus épanoui au quotidien.

L’idée n’est en aucun cas de nier que, parfois, le quotidien peut être dense ou compliqué, mais de mettre en lumière que vous pouvez choisir, avec liberté et responsabilité, des actions quotidiennes qui vous font du bien.

Par exemple il m’est beaucoup plus positif, structurant, de lire un livre ou d’écouter de la musique que de regarder la télé. Cela nourrit davantage mes besoins de ressourcement et d’évolution. Pour autant, cela ne veut pas dire que je ne m’écroule jamais devant la télé pour regarder une série avec plus ou moins d’intérêt !

 

Et là sophro dans tout ça

 

La sophrologie, par son attention centrée sur le corps, nous permet d’être davantage dans l’instant présent. Le corps est l’élément dont nous disposons tous, tout le temps et qui n’est jamais ni un peu avant ni un peu après.

Se centrer sur les sensations corporelles permet donc de revenir au moment présent.

De plus, par la meilleure connaissance de soi qu’elle engendre, la sophrologie permet de mettre en lumière avec plus de clarté, plus de finesse, ce qui compte vraiment pour soi. Et ainsi de déterminer avec plus de discernement ce que nous avons envie de valoriser dans notre quotidien.

Bref, faire de la sophro, c’est prendre du temps pour soi. Prendre le temps de se recentrer sur ce qui compte vraiment pour soi et de s’autoriser à le valoriser dans son quotidien.

C’est aussi en cela que la sophrologie renforce l’estime de soi et permet l’affirmation de soi.

Et ça, c’est tout ce que je vous souhaite pour les 365 jours à venir !