Les limites gages d’équilibre relationnel

Les limites servent à définir notre identité, qui nous sommes. Elles canalisent l’énergie de façon constructive et permettent de faire respecter ses besoins, ses valeurs.

Les limites sont un cadre, une structure indispensable et omniprésente. Elles permettent de gérer la frustration, de découvrir la patience, de différencier l’agir et le lâcher prise, de se fixer des objectifs à long terme.

Alors pourquoi, parfois, sont-elles si difficiles à poser?

Dans une relation, tant que tout va bien, il est aisé de prendre soin de ses propres limites, de ses besoins, et de respecter ceux des autres.

Qu’en est-il quand un grain de sable se glisse dans les rouages pourtant si bien huilés?

Un conflit pointe le bout de son nez et soudain la personne avec qui vous partagiez une relation sereine vous paraît différente. La perception de l’autre est altérée, souvent concentrée sur des aspects négatifs, parfois au détriment des qualités que vous trouviez à l’autre.

Quand pour vous le cadre est clair, même si l’exercice peut rester inconfortable, il vous est possible d’exprimer à l’autre vos limites, votre désaccord face à cette situation. Un échange peut avoir lieu, et la relation retrouver son équilibre à plus ou moins court terme.

Si au contraire, pour vous, s’affirmer dans la relation est délicat, cette étape peut sembler périlleuse et volontiers être évitée. Néanmoins le conflit, le non respect de vos limites est bien présent.

Beaucoup d’énergie est alors mobilisée pour contenir se conflit à l’intérieur de soi. La situation risque de s’enkyster, de prendre de plus en plus de place .

Une cocotte minute qui risque l’explosion un jour, mettant pour le coup en danger la relation. Le conflit non résolu éclatera avec d’autant plus de violence et d’agressivité qu’il sera longtemps resté larvé.

Il est impossible de ne jamais dire non.

Si pour vous affirmer vos limites, dire non, est compliqué ou même éprouvant , c’est à vous-même , au respect de vos besoins, de vos envies et de vos propres limites que vous dites non.

Le manque d’affirmation de soi repose sur 3 grands piliers: le doute, la peur, la culpabilité.

  • Le doute

A quel moment aurais-je dû poser la limite? Est -ce que ma demande est légitime?

La confusion entre rage et colère, s’affirmer et crier, conflits et ruptures, être rigide et structuré, être autonome ou égoïste, dire non et rejeter une personne…

Une fusion- confusion aussi entre la personnes et ses actes.

  • La peur

Peur de blesser, peur du rejet, peur des conséquences… La peur comme Perception Erronée d’Une Réalité!

  • La culpabilité

“C’est mal de faire des vagues! “, “c’est méchant de dire non”… Culpabilité de ne pas être à la hauteur d’une demande, d’une attente…

Voilà 3 poisons qui peuvent user une relation jusqu’à la détruire parfois.

Que faire?

Pour évoluer dans l’affirmation de soi, divers chemin peuvent être empruntés, notamment:

  • Prendre l’habitude de s’interroger sur ses propres limites, les identifier clairement. (Ce sera le sujet d’un prochain article.)
  • Prendre le temps de revenir à soi régulièrement, faire le point. Différencier les actes et les personnes.
  • Pratiquer la sophrologie pour être à l’écoute de ce qui est ressenti, apprendre à s’y fier et identifier de nouvelles ressources, comme la confiance en soi.
  • Et pourquoi pas se former ou s’entraîner à la communication assertive, bienveillante?

Il y a autant de cheminement possible que d’individu, et ça, c’est bel et bien sans limite 😉

A bientôt,
Marie

Etre pleinement soi, y compris avec les autres.